Drive : le chef d'oeuvre de Nicolas Winding Refn

Réalisation : Film américain de Nicolas Winding Refn

Casting : Avec Ryan Gosling, Carrey Mulligan, Bryan Cranston, Oscar Isaac...

Genre : Action

Date de sortie : 2011

Synopsis : Un jeune homme solitaire, "The Driver", conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant - et au volant, il est le meilleur !
Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet. 
C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.
Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…
Doublé par ses commanditaires, et obsédé par les risques qui pèsent sur Irene, il n’a dès lors pas d’autre alternative que de les traquer un à un…


drive-2011-11925-1290060070.jpg


Maintenant, 2 choix s'offrent à vous :


- "J'ai déjà vu ce film", regardez notre critique: Critique de Drive


- "Je n'ai pas vu ce film", alors regardez nos:

 

5 bonnes raisons de voir Drive :



Pour son rythme : l'originalité de ce film résidant dans son rythme, volontairement lent et qui va prendre petit à petit sa place dans la structure scénaristique, permettant de cerner l'ambiguité du héros. Cette lenteur va contraster la violence et la brutalité dont fait part le "Driver"  et surligner sa personnalité équivoque.


Pour l'interprétation de Ryan Gosling : Outre le fait qu'il soit connu pour son physique avantageux, l'acteur prouve qu'il est avant tout un acteur. Le mutisme de son personnage ne l'empêche pas d'interpréter l'un des rôles les plus importants de sa carrière : au contraire, il fait passer toutes les émotions à travers les différentes expressions de son visage et la crédibilité est sans aucun doute présente.


Pour la réalisation de Nicolas Winding Refn : des plans magnifiques, jouant entre l'obscurité de la nuit et les couleurs fluorescentes des villes et des voitures, donnent au film une atmosphère digne des années 80 tout en se préservant du côté kitsh très piégeux. De plus le ralenti, très utilisé permet d'accentuer et de mettre en exergue la beauté de chaque plan finement réfléchi.


Pour sa bande originale : Une bande son en total accord avec la réalisation. Des musiques électro-pop reflétant les pensées du personnage à un tel point que seule la musique suffirait. Des rythmes addictifs et tellement représentatifs du film qui mettent en exergue la beauté de l'image et rendent intenses les moments-clés du film.


Pour l'audace qu'il représente : Qui, à l'heure des grosses productions hollywoodiennes où l'action et les explosions en tout genre sont omniprésentes, aurait pu penser que Drive puisse être reconnu ? Un rythme lent osé, un personnage principal mutique, une ambiance volontairement rétro font de cette oeuvre quelque chose d'à la fois unique mais surtout très risqué. Pari réussi.





Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site